cienomna | Lost in Tchekhov
15120
page-template-default,page,page-id-15120,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.2.3,vc_responsive
 

Lost in Tchekhov

MARS 2015

©TED
Poetry is what gets lost in translation

LOST IN TCHEKHOV, NOTRE CERISAIE

La Cerisaie d’Anton Tchekhov

dans la traduction d’André Marcowicz et Françoise Morvan

Peut-être est-ce le mouvement de naître, de se posséder à nouveau ? Advenir puisque jeté dans sa vie, allègrement en route vers sa fin. La cerisaie perdue, ses visiteurs sont rendus au monde, bien vivants, mortels. Immense, blanche à perte de vue, la cerisaie est un miroir défaisant leurs rêves d’éternité, une utopie qui s’affranchit du réel, de l’illusion de sa propre réalisation.

A travers l’élaboration de la composition, la concision et la précision de la partition, Tchekhov nous livre une tragédie joyeuse. Le pied léger, effleurant le chemin dans un pas de danse, les êtres y sont emportés par la contradiction entre le temps historique, les nécessités d’une époque de transition et le temps des hommes, celui des corps, celui aussi du symbolique et de l’imaginaire.

La question ne peut se réduire à celle de l’inutilité historique, la cerisaie a toujours été inadéquate. Oui, inadéquate et inutile, comme tout ce que nous tentons avec ténacité de faire advenir ; comme les livres, comme le poème, comme l’exigence de la musique. Comme un mouvement renouvelé et nécessaire, parce que l’incandescence est dans l’instant. Le temps est ici un sentiment, le sentiment de ce qui passe, de ce qui change, les destins sont éphémères. Il n’y a aucun salut dans le confort des certitudes, dans la solidité dérisoire des murs. Les êtres dansent.

 

Pourquoi une adaptation de La Cerisaie ?

La Cerisaie est un projet auquel je reviens régulièrement depuis plusieurs années. J’ai été frappée lorsque j’ai commencé à en parler autour de moi, notamment avec des spectateurs, pendant les tournées d’As you like it et de Sganarelle ou la représentation imaginaire, frappée de la manière dont chacun s’approprie intimement cette histoire. Mes interlocuteurs parlaient de leur attachement particulier à cette pièce puis très simplement me racontaient des épisodes de leur vie, des petits et des plus grands. J’ai alors commencé à conserver des traces de ces témoignages. Ils sont très différents les uns des autres. Ils ont pourtant en commun de dire l’expérience de la perte, l’apprentissage qu’elle impose et la conscience de la vie qui s’offre enfin dans sa brièveté, inattendue.

En revenant de près sur la partition, il m’a semblé que cette communauté qui se reforme à l’acte 1 de La Cerisaie pour se défaire à la fin de l’acte 4 pouvait se raconter à sept ou huit et qu’à cette proposition pouvait répondre ce qui caractérise notre démarche, à savoir le travail et la recherche sur la partition, l’expérimentation autour des codes de la représentation et du jeu de l’acteur, la rencontre entre les acteurs et les spectateurs.

    Scénographie et mise en scène Catherine Riboli

    Avec Gaëlle Battut, Laurent Bellambe, Elsa Bosc, Roxane Brumachon, Céline Milliat-Baumgartner, Paco Portero, Jean-Christophe Quenon, Pascal Vannson, Hervé Rigaud

    Création sonore & musicale Hervé Rigaud

    Régie générale, construction Cyril Monteil

    PRODUCTION Nom’Na

     

    COPRODUCTIONS
    Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine,
    Le Carré – Les Colonnes, Scène conventionnée de St Médard en Jalles,
    L’OARA-Office Artistique de la Région Aquitaine,
    L’Agence Culturelle Départementale Dordogne-Périgord,
    Le Centre Culturel de Sarlat,
    L’Agora-PNAC de Boulazac (2013, dans le cadre du dispositif régional de compagnonnage).

    Lost in Tchekhov a reçu l’Aide à la production dramatique de la DRAC Aquitaine en 2014. Nom’Na est subventionnée par la Région Aquitaine et le Conseil Général de la Dordogne.

    Tournée 2014 / 2015

    Carré-Colonnes de Saint-Médard en Jalles (33) : 3, 4, 5 et 6 Mars 2015

    L’Amphithéâtre – Pont-de-Claix (38) : 2 et 3 Mars 2015

    Centre Culturel de Sarlat (24) : 9 Juin 2015

    Tournée en Dordogne avec L’Agence 24 (24) : du 10 au 20 Juin 2015